Return to site

ICO : quels impacts comptables ?

PAR IRIS MAIGNAN

Devenues une véritable alternative au financement de projet classique, les Initial Coin Offering (ci-après « ICOs») se développent rapidement en l’absence de cadre juridique et comptable encore défini.

Cette absence, bien que bientôt comblée au cours des prochains mois (l’AMF et les différentes instances de la profession comptable planchant actuellement sur ce sujet) laisse place à l’interprétation sur les impacts comptables de ces opérations pour les sociétés émettrices. Notre cabinet, régulièrement sollicité sur le sujet, a entamé une réflexion sur ce sujet.

Quid de la comptabilisation des ventes de tokens

Rappel des principaux mécanismes

Avant d’entrer dans le vif du sujet, rappelons simplement les principaux flux qui caractérisent les ICOs :

  • pour financer son projet, la société porteuse du projet émet un certain nombre de jetons, appelés « tokens » auprès du public visé ;
  • les investisseurs acquièrent ces tokens en contrepartie de règlement en cryptomonnaies (le plus souvent en BTC ou ETH) ou en monnaie fiat ;

Les avantages rattachés aux tokens émis peuvent être différents en fonction de l’ICO : intéressement aux résultats futurs de l’entreprise, droits de vote… mais dans leur grande majorité les tokens émis permettent aux investisseurs d’utiliser le futur service que l’entreprise entend développer grâce à l’ICO, on parle alors d’utility tokens.

En savoir plus sur Maddyness https://goo.gl/MVSEkG

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly