Return to site

Après le bitcoin, place aux autres crypto-monnaies

Article écrit par Boris Cassel

Il y a trois mois, les petits épargnants succombaient à la fièvre du bitcoin. Deux krachs financiers plus tard, nombre d’entre eux sont à la recherche de la nouvelle martingale.

Les krachs passent, le fantasme de l’enrichissement sans peine reste. Fin 2017, le bitcoin franchissait, chaque semaine, des « barres symboliques » voire « psychologiques » : 6 000 $ (4 800 €) en octobre, 10 000 $ (8 100 €) fin novembre, flirtant même avec les 20 000 $ (16 200 €) en décembre. Envoûtés par cette fièvre montante, nombre de petits investisseurs ont franchi le pas, au plus haut, à la veille de Noël.

La magie du bitcoin -ces bouts de code informatique qui s’échangent comme une devise- n’a pas, pour eux, vraiment opéré. En trois mois, leur portefeuille a essuyé deux krachs, le premier en janvier, le second en février. Le cours a été divisé par deux (il était ce lundi de 11 545 $, soit 9 300 €).

Du coup, les spéculateurs ont jeté leur dévolu sur de nouvelles crypto-monnaies. « Le bitcoin, ce n’est pas rentable. Même quand il augmente, cela ne progresse que de quelques pourcents », raconte Gahzi, 33 ans, qui a misé 1 500 €. Après avoir perdu beaucoup d’argent en février, ce jeune Parisien est certain d’avoir trouvé le bon filon.

En savoir plus https://goo.gl/QWVcgr

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly