Return to site

Les start-up de la blockchain préfèrent l’ICO à l’IPO

Article écrit par Emmanuel Garessus

La baisse du bitcoin n’empêche pas les start-up de la blockchain de financer leur avenir par l’intermédiaire de l’émission d’actifs numériques échangeables. Il s’agit d’une nouvelle forme de crowdfunding, selon Morgan Stanley.

Malgré la correction du cours du bitcoin, «les cryptomonnaies sont en train de s’imposer comme monnaies de financement», indique un rapport d’analyste de Morgan Stanley. En janvier et février, les initial coin offerings (ICO) ont atteint respectivement 1,5 et 1,2 milliard de dollars.

Ces émissions d’actifs numériques échangeables (jetons, ou tokens en anglais) contre des cryptomonnaies sont utilisées afin de financer le développement des projets de start-up spécialisées dans la blockchain.

Une nouvelle forme de crowdfunding

Les jetons émis sont des participations dans les futurs projets de l’entreprise. L’investisseur participe donc à l’évolution du cours du jeton et en principe aux profits du projet. C’est une nouvelle forme de financement participation (crowdfunding), explique Morgan Stanley.

La forte hausse des cryptomonnaies en 2017 a naturellement soutenu une industrie de la blockchain dont la mission consiste à convertir toute forme d’information présente sur une base de données, ou tout contrat, en un registre distribué ou en «smart contrat», soit des algorithmes permettant l’exécution automatique de prestations.

En savoir plus sur Le Temps https://goo.gl/mxkfr5

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly